Les actions de l'année 2014

Paysans sous pressions, paysans en action - 10 décembre 2013

Contexte

 

Pression fiscale, pression PAC, pression environnementale, pression administrative et pression sociétale…. les agriculteurs gersois en ont ras le bol de subir des multitudes de pressions qui les empêchent de produire.

 

Pour faire entendre leurs revendications, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Gers ont décidé de se mobiliser le 10 décembre 2013 en organisant une grande opération de blocage de la ville d’AUCH de 9h à 14h.

 

L’agriculture est une chance pour le redressement productif de la France

A condition qu’on nous laisse faire notre travail !

 

 

Modalités d’action

 

La ville d’AUCH sera bloquée de 9h à 14h en 5 points de blocage bien précis Aucun véhicule ne passera à l’exception des véhicules d’urgence.  

 

Nos revendications

 

Pour faire entendre nos messages, chacun des points de blocage sera baptisé d’une thématique que les agriculteurs porteront jusqu’en haute ville pour les discours qui auront lieu à 13h sur la place de la cathédrale.

 

POINT 1. Ancienne Samatanaise :

Les agriculteurs manifesteront pour dire

STOP à la pression fiscale

 

POINT 2. Rond-point des justes :

Les agriculteurs manifesteront pour dire

STOP à la pression PAC

 

POINT 3. Rond-point de Pavie :

 Les agriculteurs manifesteront pour dire

STOP à la pression environnementale

 

POINT 4. Rond-point d’Engachies :

Les agriculteurs manifesteront pour dire

STOP à la pression administrative

 

POINT 5. Rond-point route de Pessan :

Les agriculteurs manifesteront pour dire

STOP à la pression sociétale 

La manifestation en images

NON à l'Ecotaxe !!!!

L’écotaxe, dont l’application est prévue au 1er janvier 2014, prévoit de taxer les poids lourds de plus de 3.5 tonnes sur le réseau autoroutier non concédé et le réseau national grâce à la mise en place de 4100 sections de tarification sur 15 000km de route.

 

Cette taxe a pour objectif  est de rationaliser le transport routier par l’utilisation d’autres moyens de transports

 

Cependant, aux vues de la situation économique actuelle, nous nous opposons à une taxe supplémentaire qui va impacter directement toutes les filières agricoles et agro-alimentaires du département : transport d’animaux, de céréales, de produits frais et transformés…

 

Au-delà des conséquences financières, nous contestons l’objectif même de cette taxe. Comment est-il possible d’inciter à l’utilisation d’autres moyens de transports dans un département comme le Gers où il n’existe aucune alternative au transport routier ?

 

C’est pour l’ensemble de ces raisons que nous demandons l’exonération de cette taxe pour le département par une lettre que nous avons envoyé ce jour à Monsieur Le Préfet du Gers et Monsieur le Ministre de l’Ecologie.

 

Intempéries, FDSEA et JA s'occupent de vous !

Arrêté Préfectoral Circonstances exceptionnelles paru le 26 juin 2013

Suite aux demandes de nos syndicats face aux dernières intempéries, le ministère chargé de l'agriculture a autorisé le préfet à reconnaître le caractère de circonstances exceptionnelles pour l'ensemble du département.


En conséquence, un arrêté préfectoral a été signé aujourd'hui et prévoie :

  • le pâturage et la fauche des jachères sont autorisés sans formalités particulières.

  • Le bénéfice des aides découplées (DPU) est maintenu même en présence de "manques" dans les parcelles ou en l'absence de semis justifiée par les conditions climatiques.

  • Les aides couplées sont maintenues dès lors que la mise en place a eu lieu et quel que soit l'état final de la culture


 

Le maintien de ces deux types d'aides est conditionné à l'envoi d'une déclaration dument remplie et signée à la DDT dans les dix jours à compter du 26 juin 2013 selon le modèle disponible à la FDSEA et à la Chambre d'Agriculture du Gers. 


Le cas des dérogations relatives au respect du cahier des charges des MAE fera l'objet d'un arrêté préfectoral complémentaire.

N'hésitez pas à contacter la FDSEA pour tout renseignement complémentaire. 

Intempéries, les choses avancent

18 juin

 

Quelques semaines après nos premières demandes, nous avons alerté le Préfet et la DDT sur l'urgence des mesures à prendre suite aux intempéries.

La procédure calamité agricole pour les pertes de fond est d'ores et déjà enclenchée. La mission d'enquête se rendra sur le terrain demain.

Par ailleurs, il est attendu un arrêté préfectoral reconnaissant le cas de force majeure pour permettre de répondre aux interrogations concernant la réglementation PAC notamment dans l'incapacité totale de semis.


5 juin 

 

Suite aux intempéries, FDSEA et JA ont rencontré la DDT ce lundi pour rendre compte de vos difficultés.

 

Plusieurs demandes ont été faites :

-          Une souplesse dans les contrôles PAC qui auront lieu cet été

-          La marche à suivre pour ceux qui seront dans l’incapacité de semer

-          L’utilisation des jachères

-          La reconnaissance en calamité agricole

 

De manière générale, nous demandons un assouplissement de la réglementation afin de tenir compte de la situation actuelle.

Nous attendons une réponse rapide de la part de l’administration, et vous tiendrons informés dès que possible.

 

Dans cette attente, nous restons à votre disposition pour tout renseignement.

 

Réunion d'information Intempéries, SALLES D'ARMAGNAC, 24 juin 2013

25 juin 2013

Afin de faire un point sur la situation rencontrée par les agriculteurs suite aux intempéries, nous organisons une réunion d’information qui se tiendra le :  


Jeudi 27 juin 2013

à 20h30

Salle 44 - Maison de l'agriculture 

32000 AUCH


    Ordre du Jour :    
   
- État des lieux des semis
- Procédure pour les non-semis
- Situation vis-à-vis des assurances
- Procédure calamité
- Choix des cultures et itinéraire technique
 

Nous comptons vivement sur votre présence et n'hésitez pas à venir nombreux! 

2ème Réunion d'information Intempéries, AUCH, 27 juin 2013

20 juin 2013


Afin de faire un point sur la situation rencontrée par les agriculteurs suite aux intempéries, nous organisons une réunion d’information qui se tiendra le :  


Lundi 24 juin 2013

à 20h30

Foyer Rural 

32370 SALLES D'ARMAGNAC


    Ordre du Jour :    
   
- État des lieux des semis
- Procédure pour les non-semis
- Situation vis-à-vis des assurances
- Procédure calamité
- Choix des cultures et itinéraire technique
 

Nous comptons vivement sur votre présence et n'hésitez pas à venir nombreux! 


Manifestation Elevage à Paris le 23 juin 2013

PAC, 10 millions d'euros perdus pour le Gers

Selon les premières simulations, le Gers perd 10 millions d’euros sur le premier pilier et la revalorisation de 15% de l’ICHN annoncée par le Président de la République ne compense pas la perte de la prime à l’herbe sur le second pilier.

 

Les revenus dégagés par les exploitations gersoises sont 16% inférieurs à la moyenne nationale sur les trois dernières années. La nouvelle PAC va creuser encore un peu plus cet écart.

 

En moyenne, 81% du résultat des exploitations gersoises provient des aides PAC (86% pour les exploitations en grandes cultures en sec et 100% pour les systèmes en polyculture élevage quel que soit le taux de spécialisation).

On imagine donc bien les conséquences d’une perte de 10 millions d’euros pour le département.

 

Les annonces du Président de la République se traduisent donc par un transfert des soutiens des zones intermédiaires vers les zones de montagne.

 

Tout de même quelques points positifs pour le Gers, d’une part la revalorisation des aides aux jeunes agriculteurs, et d’autre part, le renforcement du budget de modernisation des exploitations.

 

Une fois de plus, le Gers, zone diversifiée par excellence, se retrouve pénalisé et nos handicaps pédo-climatiques ne sont en aucun cas pris en compte.

 

La FDSEA et les JA vont rapidement sensibiliser les élus du département à une situation qui peut s’avérer catastrophique si les choses restent en l’état.